La LOI PINEL

Les avantages de la loi Pinel

Le marché de l’immobilier tient une forme olympique, en contradiction avec le reste de l’économie. L’environnement économique lui est particulièrement favorable et la loi Pinel a rassuré les investisseurs.
L’année 2015 a été passionnante pour le secteur de l’immobilier. Et 2016 s’annonce tout aussi attractif. En effet, depuis janvier 2015, les taux d’intérêt ont entamé une baisse spectaculaire pour se stabiliser, en mars 2016, à des niveaux historiques : 2,05% sur 20 ans et parfois moins pour les bons dossiers. Dans le même temps, les prix des logements anciens ont baissé de 5% depuis 2012. Le neuf a également baissé, mais dans des proportions moindres.
Parallèlement à cette amélioration économique favorable à la pierre, la loi Pinel a rassuré les investisseurs, après le cataclysme de la loi Duflot. Le fonctionnement du dispositif Pinel est simple : contre l’achat ET la location d’un logement, le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôt. Cette dernière est proportionnelle à la durée de location choisie :
• 12% de réduction pour une location de 6 ans.
• 18% pour 9 ans.
• 21% de réduction pour 12 ans de location.
L’idée de la loi Pinel 2016 est d’augmenter le réservoir de logements disponibles à la location.

Zonage et critères pour bénéficier de la réduction Pinel

Cependant, les bénéfices du dispositif sont conditionnés à un certain nombre de critères à respecter impérativement, tant le logement que le propriétaire que le locataire.
La première de toutes les règles est d’investir dans un logement situé dans une zone Pinel.
Le territoire français est divisé en 5 zones permettant d’évaluer le degré de tension du marché immobilier local. Bien sûr, les zones les plus tendues sont ciblées en priorité par le dispositif, soit les zones A bis, A, B1 et B2. Attention la zone B2 impose une dérogation préfectorale pour y investir.
Une fois la ville choisie, le logement doit correspondre à d’autres critères :
• Respecter la réglementation en vigueur, BBC2005 ou RT2012.
• Etre loué nu.
• À titre de résidence principale pour le locataire.
De son côté, le propriétaire ne peut investir plus de 300 000 euros par an dans deux logements maximum. Enfin, le zonage impose des plafonds de ressources pour le locataire et des plafonds de loyers pour le propriétaire.
Si toutes ces conditions sont réunies, un investissement Pinel peut être une véritable réussite, de par ses possibilités et ses avantages.